jeudi 5 novembre 2009

Novembre 2009

Apprentissage de la lecture et de l’écriture

au CP

Quelles sont les pratiques ?

Que faire en cas de difficulté?

Docteur Ghislaine Wettstein-Badour

fransya@fransya.com

.

Les programmes en vigueur (BO hors série numéro 3 du 19 juin 2008) ont donné formellement aux enseignants, et ce pour la première fois, la liberté de choisir la pédagogie qui leur semble la mieux adaptée à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture (comme pour les autres apprentissages) en contre partie d’objectifs de résultats prescrits à la fin de chaque année. Ceci dit, la très grande majorité d’entre eux continue à employer des pédagogies semi-globales, voire globales, que leurs formateurs, inspecteurs et conseillers pédagogiques leur présentent le plus souvent comme les seules devant avoir droit de cité à l’école.

.

De nombreux enfants ne s’adaptent pas à ces pédagogies et l’heure des premiers soucis sonne très rapidement.

.

Pour pallier ces difficultés l’école met en œuvre ses dispositifs de soutien comme les RASED et/ou conseille aux parents des solutions paramédicales (orthophoniste, psychologue, psychomotricien). Elle a raison sur le fond car l’expérience montre que si un enfant de CP est en difficulté six à huit semaines après le début de l’année, il y a de fortes chances pour que la situation ne s’améliore pas rapidement, uniquement avec le temps.

.

Par contre les moyens utilisés sont en général décevants pour les raisons suivantes :

.

- Les mesures de soutien de l’école se limitent le plus souvent à prendre les enfants concernés en petits groupes, voir individuellement, éventuellement en dehors du temps scolaire, tout en conservant les mêmes orientations pédagogiques qu’en classe. Or les mêmes causes produisant les mêmes effets, les progrès, quand il y en a, se font longtemps attendre.

.

- Quant aux solutions paramédicales elles ne peuvent donner des résultats que si elles sont justifiées. La compétence des professionnels sollicités n’est bien évidemment pas en cause mais encore faut il qu’elle soit requise par un diagnostic pertinent. Comme ce n’est souvent pas le cas on voit des orthophonistes se transformer en enseignants et des psychologues apporter des soutiens qui restent sans effets sur les performances en lecture et en écriture de leurs jeunes patients.

.

Je ne compte plus les enfants qui vont chez l’orthophoniste et/ou le psychologue chaque semaine pendant plusieurs années sans résultats probants. Outre le fait que ces enfants aient, sans véritable contre partie gratifiante, une vie pénible et un emploi du temps surchargé, il en coûte très cher à leurs parents et à la sécurité sociale. Par exemple, une maman m’a informé tout récemment du fait que la facture mensuelle des séances d’orthophoniste, de psychologue et psychomotricien fortement demandées par l’école publique de son enfant s’élève à environ 180€ par mois ! Ce cas n’est malheureusement pas unique.

.

Ce constat étant fait, la recommandation que me dicte une expérience de quarante ans auprès d’enfants de tous profils est la suivante en cas de difficultés au CP (ou plus tard).

.

- 1°- Consulter son médecin pour évaluer et corriger, s’il y en a, les éventuelles causes physiques de l’échec, en particulier en ce qui concerne la vue et l’ouïe.

.

- 2°- Vérifier qu’il n’y a pas de déficience intellectuelle significative en demandant à son médecin la prescription d’un bilan psychométrique. Faire pratiquer ce dernier par un praticien (psychologue ou médecin) qui doit impérativement remettre aux parents un rapport détaillé avec, pour le rendre utilisable, la note obtenue pour chacun des subtests.

.

-3°- Proposer à l’enfant une autre approche pédagogique que celle qui ne donne pas, pour lui, de bons résultats. Vous trouverez des informations sur celle dont je suis l’auteur en suivant les liens :

.

description: http://methode-de-lecture-fransya.blogspot.com/2007/09/descriptif-de-la-mthode-fransya.html

.

« foire aux questions »: http://methode-de-lecture-fransya.blogspot.com/2007/09/foire-aux-questions-sur-lapprentissage.html

.

témoignages d’utilisateurs : http://methode-de-lecture-fransya.blogspot.com/2007/09/tmoignages-de-parents-denseignants-et.html

.

Vous pouvez bien entendu, si vous le préférez, choisir une autre méthode d'apprentissage à condition qu'elle respecte le même cahier des charges.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire